NOUVEAU !

Pour écouter l'artiste parler de son univers, rendez-vous sur la page consacrée aux expositions

 


Paris, metro, subway, art, travel, love, amour, noir et blanc, black and white, street photography, carcam, je shoote

Le PLUS du moment

De l’Amour par dessus la tête

 

Paris. Décembre 2016.

Il y a du monde sur la ligne 4. Quand nous entrons dans le wagon, impossible de rester ensemble. La foule, toujours souveraine dans ces moments-là, nous sépare malgré nous. Enfin presque…

 

La marée humaine n’a pas eu raison de Claude et Denis. Il sont restés collés comme si nulle force n’était capable de les éloigner l’un de l’autre. Je suis à quelques mètres d’eux. Je les observe depuis notre arrivée tumultueuse dans la rame. À dire vrai, je les observe depuis que j’ai fait leur rencontre il y a quelques années…

J'ai toujours été impressionné par l’amour indéfectible qui peut unir deux êtres. Pas l’amour factice mu par les intérêts communs d’une vie devenue trop avide. Pas son faux semblant qui ne survit qu’à travers les diktats de notre éducation interdisant toute séparation ou droit à l’erreur. Non, je suis fasciné par celui avec un grand « A ». L’inexplicable, l’immatériel, l’inconcevable, l’immortel…

Ces regards imperceptibles qui se croisent… Ces gestes, à peine décelables pour nous autres, qui ne sont qu’effleurements et où se polarise la passion toujours présente des premiers jours. Et puis il y a ces affrontements où le dialogue et la recherche de compromis font place au verbe haut pour finalement donner lieu aux regrets d’avoir touché l’être aimé.

 

Et je crois que c'est le cas de mes deux amoureux en ce moment-même. Claude et Denis échangent quelques paroles que je n’entends pas mais qui me semblent être plus du ressort de l’engueulade que de la parade nuptiale. Ça m’amuse, je mets l’oeil dans le viseur.

 

Non, je ne suis pas de ces fous furieux qui se complaisent dans les situations conflictuelles ! Mais d’une, la parade se serait terminée comme il se doit… Et ce soir, c'est chez moi qu’ils dorment les deux tourtereaux ! Et de deux, le risque d’une demande de divorce est inexistant, alors autant profiter de cette scène de Vie ! Car là où est l’Amour, est la Vie. Et Claude ne peut me contredire, même si elle en a par dessus la tête ! Je shoote !

CarCam est un artiste représenté par la

16 rue Sainte Anastase

75003 PARIS

France

Tél : +33 983232801